Retour

Tout sur les îlots de cuisine

Devenu quasiment aussi indispensable que le plan de travail, l’îlot de cuisine a su se faire une place au sein des cuisines modernes. De plus en plus ouvertes sur le reste de la maison, celles-ci s’équipent d’un îlot, tel un véritable complément permettant de finaliser un ensemble à la fois esthétique et pratique.
Mais à quoi sert-il réellement ? Avez-vous besoin d’un îlot central dans votre future cuisine ? Et trouve-t-on ce type de mobilier pour tous les styles ? Nous vous présentons l’un des chouchous des cuisines contemporaines, en mesure de se transformer au gré des envies de chacun.

Un îlot de cuisine qui change tout !

Disposer d’un îlot de cuisine, aussi appelé îlot central, c’est avant tout pouvoir s’offrir un plan de travail supplémentaire. 
La surface proche de votre évier et de votre plaque chauffante est souvent encombrée ? Comment cuisiner dans de bonnes conditions alors ? Et comment se donner une vraie sensation d’espace ? C’est à ces problématiques du quotidien que répond l’îlot de cuisine. 

À la fois meuble de rangement bienvenu et plan de travail ultra pratique, un îlot central devient vite la pièce maîtresse. Il est même possible d’y installer votre évier si vous bénéficiez d’une arrivée d’eau à cet endroit et/ou votre plaque de cuisson, pour un véritable poste de cuisine qui va tout changer.

Bar, table, espace déjeuner sur le pouce : l’îlot central vit au rythme de votre journée. Tandis que le matin on y prend son petit-déjeuner sur des chaises hautes, le soir on s’y retrouve pour confectionner de délicieuses recettes tous ensemble.
 

Des îlots 100 % tendance

Au sein des tout derniers modèles de cuisine tendance, l’îlot central a toute sa place, et fait même partie des stars dont on a du mal à se passer. Car la cuisine continue de s’ouvrir sur le reste de la maison, et l’îlot central n’y est pas pour rien : véritable transition, il invite à partager, participer et fait le lien tout trouvé entre le séjour et la cuisine.

Afin de répondre tant aux envies d’esthétisme qu’à un aspect plus fonctionnel, l’îlot tend à se séparer en deux : un côté destiné à la cuisson, plus proche de l’évier, et un côté coin-repas, associé à des parties rangement et préparation grâce au plan de travail.

Et bien entendu, comme pour le reste de la cuisine, l’îlot central n’échappe pas à la tendance minérale et naturelle. Le bois, la pierre… autant de matériaux qui habillent harmonieusement les parois de l’îlot, mais aussi son plan de travail.

Et la lumière fut

Parce qu’un îlot central mal éclairé perd son attrait et son aspect chaleureux, les luminaires ont toute leur importance. En la matière, vous avez plusieurs options, aussi esthétiques que pratiques.

  • Le plafonnier 

S’il se situe au-dessus de votre îlot, il permet à la fois d’éclairer toute la pièce et de mettre votre îlot en lumière. Si vous aimez les atmosphères douces et chaleureuses, préférez un halogène modulable ;

  • Le spot pivotant

Avec des ampoules LED, c’est l’arme de choc pour disposer d’un îlot ainsi que d’un plan de travail toujours parfaitement éclairés ;

  • La suspension

Pleins feux sur votre îlot central grâce à une source de lumière positionnée juste au-dessus. Choisissez-la dans l’esprit du reste de votre cuisine : vintage, industrielle, cocooning, etc.

Et mon plan de travail ?

De votre usage dépend entièrement le choix du plan de travail de votre îlot de cuisine. Car oui, difficile de privilégier un plan de travail « fragile » si l’on cuisine tous les jours, plusieurs fois par jour. Et si votre plan de travail doit également accueillir vos repas, il est indispensable qu’il soit facile à nettoyer. Voici quelques pistes pour faire le bon choix.

  • Le stratifié 

Accessible, il résiste à la fois aux chocs et à la chaleur (jusqu’à 180 °C) et imite aisément d’autres matériaux tels que le bois ou la pierre. Attention cependant à ne jamais poser un plat sortant du four directement dessus ;

  • Le bois

Chaleureux, résistant, il nécessite néanmoins d’être entretenu s’il est brut. L’huile de lin est votre amie ;

  • Le granit

Plus onéreux que les autres matériaux, il possède l’avantage d’associer élégance, très grande résistance aux chocs, à la chaleur… et facilité d’entretien ;

  • Le quartz

Chic et facile à vivre, il supporte mal les fortes chaleurs. N’y posez pas directement vos casseroles et plats sortant du four. Niveau entretien, rien de plus simple, de l’eau et du savon suffisent ;

  • Le verre

Elégance même, il ne convient pas forcément à toutes les cuisines. Il ne supporte ni les chocs ni les températures trop élevées (au-dessus de 120 °C) ;

  • L’inox

Matériau « professionnel » par excellence, il résiste à l’eau, aux chocs et à la chaleur, mais attention, il demeure sensible aux rayures (utilisez une planche à découper) ainsi qu’au calcaire ;

  • Le béton ciré

Matériau solide encore peu connu, il est pourtant facile à vivre, notamment s’il est verni. En termes d’entretien, oubliez les produits corrosifs : de l’eau et du savon suffisent ;

Comment choisir mon îlot ?

À chaque cuisine son îlot. Mais plusieurs aspects peuvent vous aider faire le bon choix :

L’espace dont vous disposez : votre îlot central ne doit pas vous empêcher de circuler librement dans votre cuisine. Ainsi, il est déconseillé de placer un îlot dans une petite cuisine, de moins de 20 m2 ;

Il doit parfaitement s’intégrer aux autres éléments de votre pièce à vivre : il peut contraster, mais toujours de manière harmonieuse ;

Avec ou sans rangement : tout est possible en la matière, c’est à vous de déterminer vos besoins. Il existe de simples îlots plans de travail/bar ainsi que des îlots associés à des rangements.

Le truc en plus : on estime qu’un îlot de cuisine doit mesurer au moins 100 cm. Si vous souhaitez y prendre des repas, il est conseillé d’être plus généreux. Comptez environ 60 cm par personne afin que chacun puisse être à l’aise !