Retour

Plaque de cuisson : laquelle choisir ?

L’aménagement de votre cuisine requiert probablement que vous organisiez non seulement vos futurs meubles, mais aussi que vous vous concentriez sur le choix de votre électroménager. Au-delà de votre nouveau réfrigérateur et d’un nouveau four, un autre élément demande toute votre attention : quelle plaque de cuisine correspond le mieux à vos besoins ? Désormais très nombreux, les types de plaques répondent aux attentes de chacun. Réchauffage rapide d’un déjeuner sur le pouce, cuisson lente d’une recette que l’on se passe de génération en génération, cuisine en famille les week-ends… chacun doit pouvoir vivre au rythme de ses envies. Et pour ce faire, bien choisir sa plaque de cuisson demeure un prérequis indispensable à un quotidien gourmand et serein.

Quelles sont les différentes plaques de cuisson ?

On trouve deux grandes familles de plaques de cuisson : au gaz ou électriques. Et parmi les plaques électriques, de très nombreux modèles existent désormais. Parmi ceux-ci, on peut notamment citer :

•    La plaque électrique vitrocéramique ;
•    La plaque induction ;
•    La plaque électrique avec foyer en fonte ;
•    La plaque mixte associant le gaz et l’électricité.

La plaque de cuisson au gaz : tout savoir

La plaque de cuisson au gaz demeure la plaque privilégiée si vous aimez cuisiner. Elle allie un excellent rapport qualité/prix, tout en bénéficiant de systèmes de sécurité en mesure de rendre son utilisation fiable. Son plus gros point fort ? Sa capacité à chauffer rapidement les aliments, tout en permettant de profiter de réglages précis.

Si vous ne pouvez pas vous raccorder au gaz de ville, il est possible d’associer ce type de plaque de cuisson à une bonbonne de gaz butane.

Le plus gros inconvénient de la plaque de cuisson au gaz reste sans doute son entretien : il est ainsi nécessaire de nettoyer les brûleurs ainsi que les grilles très régulièrement afin qu’ils ne s’encrassent pas.

Les nombreux modèles de plaques à induction

Parmi les plaques de cuisson les plus vendues, la plaque à induction s’affiche comme la référence en matière de facilité d’utilisation. Même si elle demeure forcément plus chère qu’une plaque de cuisson électrique simple, elle compense son prix plus élevé par un maximum d’avantages.

•    Une véritable précision et rapidité ;
•    Aucun temps de latence pour obtenir la température de cuisson désirée ;
•    Possibilité d’atteindre des températures très hautes ;
•    Sécurité avec les enfants, puisqu’elle ne chauffe pas, aucun risque de brûlures ;
•    Consommation d’énergie limitée grâce à une montée en température très rapide (on considère que la rapidité de chauffe d’une plaque à induction permet d’économiser environ 30 % d’énergie par rapport aux plaques halogènes).

La plaque vitrocéramique : moins chère que l’induction

Pour une plaque dotée de nombreux atouts, mais moins chère que l’induction, il est possible de miser sur une plaque vitrocéramique. Elle offre également un temps de chauffe rapide, mais elle possède en plus l’avantage de ne pas nécessiter de casseroles, poêles… spécifiques.

À noter, la grande différence avec la plaque à induction demeure que la vitrocéramique reste chaude très longtemps même après l’avoir éteinte. En général, il existe un témoin de refroidissement, qui s’éteint lorsqu’il est possible de toucher la plaque sans se brûler.

Concernant la consommation d’énergie, la vitrocéramique demeure énergivore. Elle n’est donc pas spécialement recommandée si vous cherchez à faire des économies en la matière.

Les bonnes questions à se poser pour bien choisir sa plaque

Bien choisir sa plaque de cuisson, c’est avant tout bien connaître ses habitudes. Ainsi, pour faire le bon choix, il vous faudra avoir déterminé :

•    Si vous recherchez une cuisson précise et avez besoin d’une plaque au gaz.

•    Si vous désirez/pouvez investir davantage afin de privilégier une plaque à induction.

•    Si vous êtes prêt(e) à changer tous vos équipements de cuisine afin qu’ils soient éventuellement adaptés à votre nouvelle plaque.

•    Ce que vous attendez en termes de consommation énergétique, etc.

•    D’autres questions viendront sans doute se rajouter : la puissance souhaitée, les dimensions de l’espace dont vous disposez, les fonctionnalités ainsi que l’aspect esthétique, entre autres.

Les matériaux : un élément de choix important

Les plaques de cuisson disposent de revêtements différents. On trouve de plus en plus souvent de l’inox et de l’émail, car ces matériaux sont simples en termes d’entretien. L’émail est plutôt associé au gaz tandis que les plaques électriques sont davantage en inox.

Pour les plaques à induction, on retrouve du verre. Quant à la fonte, elle accompagne les plaques au gaz haut de gamme et plait par son aspect robuste. Attention cependant à son temps de refroidissement plus long.
 

Des dimensions adaptées à votre cuisine

Il existe trois grands types de dimensions associées aux plaques de cuisson :

•    30 cm pour une plaque dite « domino » qui comprend un ou deux foyers ;
•    60 cm pour une plaque « standard » à trois ou quatre feux ;
•    90 cm pour une plaque de cuisson « grande largeur » qui peut accueillir jusqu’à six foyers.

Des fonctionnalités qui font toute la différence

Toujours plus modernes, les plaques de cuisson se déclinent selon des modèles munis de fonctionnalités performantes, qui savent vite se rendre indispensables.

•    Fonction booster : sur une plaque à induction ou vitrocéramique, elle permet de faire monter rapidement la température ;

•    Les systèmes de sécurité anti-surchauffe, témoin de chaleur résiduelle, antidébordement, sécurité gaz…

À noter, il existe aussi des foyers extensibles : de grande largeur, ils permettent de faire chauffer des casseroles ou des poêles plus larges que la moyenne. Fixes sur les plaques au gaz, ils peuvent être constitués de deux foyers indépendants sur les plaques à induction.
 

Pour aller plus loin, consultez également les autres appareils de cuisine :