Retour

L’art du batch cooking ou comment bien manger toute la semaine

Derrière cet étrange nom de batch cooking (qui signifie littéralement « cuisiner en lot ») se cache un programme d’organisation anti-gaspi pour manger sain et équilibré toute la semaine.  Sans courir derrière le temps. Mais avec une belle organisation. Voyons ça de plus près.

Planifier et préparer le menu de la semaine. C’est ça batch cooker !

Si vous avez déjà programmé le menu de la semaine pour vous simplifier la vie, vous avez déjà batch cooké. Vous savez donc qu’il faut une liste de courses pour tous vos repas, ce qui vous évitera les courses d’appoint chronophages. Mais surtout, vous savez que cela génère de belles économies. En effet, vous allez par exemple utiliser votre four pour plusieurs recettes, vous ferez une seule fois la vaisselle, cuire une seule grosse casserole de pâtes... Bref, vous économisez de l’énergie et des ressources. Et comme vous ne mettrez dans votre frigo que des aliments cuits ou préparés, le risque de les voir se gâter est nettement réduit.
Et ce n’est pas tout : vous allez aussi gagner du temps chaque soir puisqu’il vous suffira de rassembler les aliments dont vous avez besoin pour votre repas.

L’équipement indispensable au batch cooking

Ne commencez pas à batch cooker si vous ne disposez pas du matériel nécessaire à la conservation de vos aliments. L’idéal ? Les récipients hermétiques en verre, plus écologiques que les boîtes en plastique. Et pour les aliments que vous souhaitez congeler parce que vous les mangerez plus de 4 jours après leur préparation, pensez aussi aux étiquettes sur lesquelles vous indiquerez la date de la cuisson.
Grâce à ces récipients, vous pourrez diviser en portions ce que vous avez cuit. Un soir vous utiliserez une première portion de pâtes pour préparer un gratin, un autre soir une seconde portion pour une salade de pâtes auxquelles vous ajouterez des tomates et de la mozzarella.  L’idée est donc bien de composer plusieurs recettes au départ des mêmes ingrédients pour économiser sur tous les plans.
Vous l’aurez compris aussi, il est assez pratique de disposer d’un four à micro-ondes pour réchauffer quotidiennement vos repas.

Le batch cooking vaut aussi pour le dessert !

Pour le dessert aussi, vous pouvez penser anti-gaspi ! Et utiliser des blancs d’œufs qui restent de votre préparation de cookies pour des meringues, des îles flottantes ou une mousse au chocolat.  L’idée est donc exactement la même : composer des recettes sucrées à partir des mêmes ingrédients ou d’ingrédients non (entièrement) utilisés dans une recette pour les utiliser dans une autre. De quoi toujours cuisiner de manière économique, pratique et en gagnant du temps.

Nos 5 astuces pour un batch cooking maitrisé

•    Ne prévoyez vos recettes que pour les 5 jours de la semaine car le week-end, vous avez plus de temps pour cuisiner 
•    Ne préparez que des portions pour 4 repas car il y a toujours des restes un jour ou l’autre ou une sortie imprévue. Pas la peine dès lors de prévoir 5 repas. 
•    Sucrées ou salées, vos recettes ont tout intérêt à être pensées en portions plutôt qu’en repas. 
•    Attention au poisson. Il est fragile et meilleur préparé en dernière minute, le week-end par exemple. 
•    Pensez à vous procurer plusieurs tailles de contenants en verre (adaptés aux lave-vaisselle, frigo, micro-onde et au congélateur) qui se ferment hermétiquement.